Taille du texte
mercredi 26 juin 2019

Tribune : J'aime Nancy !

       J'aime NANCY !

            Nous sommes liés par le même attachement à notre belle cité de Nancy. Nous sommes liés par la volonté de participer activement aux prochaines étapes de son évolution. Depuis plusieurs mois, nous menons des échanges ouverts avec nos concitoyens au sujet de la ville et de ses quartiers, concernant leur vie, concernant les enjeux et les bouleversements d'aujourd'hui et les défis à relever pour demain.

            Etre au service des Nancéiennes et des Nancéiens passera à la fois par une bonne gestion de la municipalité et par la volonté d'assumer pleinement la transition écologique : ses dimensions environnementale, économique, sociale, territoriale et politique.

            Relever le défi de la transition écologique à Nancy, c'est participer à l'effort de toute une planète pour lutter contre la dégradation de notre cadre de vie et de notre environnement : Ici et là-bas, contre la raréfaction des ressources, ici et là-bas pour s'adapter au changement climatique et ses perturbations !

1- Relever le défi de la transformation de l'environnement et du cadre de vie à Nancy, c'est mettre en avant un certain nombre de priorités : un nouvel urbanisme, plus respectueux de l'Homme et de ses aspirations.

            En terme d'urbanisme, il est important de partir du souhait du citoyen qui est d'abord un piéton qui souhaite habiter un quartier sain avec le moins de pollution possible. Pour cela, nous devons bannir les nouvelles routes pénétrantes à grands trafics, ne pas achever la construction du "boulevard urbain nord-sud" et le transformer en "trame verte" afin d'irriguer les quartiers entre Meurthe et Canal. Il est plutôt important que l'on puisse s'y déplacer à pied, à vélo et en transport en commun dans un espace nouveau où la notion de village urbain retrouvera toute sa place.

            Notre projet est de multiplier dans tous les quartiers de la ville, des jardins et des parcs urbains pour offrir des poumons verts. Cela consiste à prendre le parfait contre pied de ce qui est fait dans les deux quartiers récents de Rives de Meurthe et de Nancy Grand Cœur. Ces deux quartiers auraient pu être une chance historique pour notre ville de se doter de deux éco-quartiers et se transforment en deux monstres hideux, détruisant en partie la beauté de Nancy. Au lieu de tisser patiemment les fils, les liens, entre la ville d'hier et celle d'aujourd'hui, la majorité actuelle a, dans ces deux exemples, brutalisé la ville. La spéculation immobilière s'est répandue, elle s'est déchainée pour balafrer durablement ces quartiers, avec des bâtiments énergivores et sans style. Le dernier avatar de cette vague déferlante est le projet de construire le nouvel immeuble "Emblème" face à l'Excelsior.

2-Relever le défi de la transformation de l'économie à Nancy, c'est d'abord défendre les emplois traditionnels de notre ville dont les deux piliers les plus importants sont l'Université et l'Hôpital. Nous défendrons les salariés qui y travaillent et notamment ceux des hôpitaux qui ont été particulièrement maltraités ces dernières années ! Relever ce défi c'est aussi, reconnaitre, accompagner et valoriser tous les autres secteurs d'activités que sont les PME, PMI, artisans et commerçants qui font vivre nos concitoyens et qui font prospérer leurs activités.

            Nous continuons à refuser le développement anarchique des grandes surfaces des zones périphériques de notre Métropole. Nous demandons un moratoire de dix ans sur les nouvelles créations de commerces et de zones d'activités commerciales. Nous demandons la destruction de celles qui sont devenues obsolètes. Nous devons reconquérir des terres agricoles !

            Nous continuons à être attentifs au commerce de proximité indépendant et familial que nous devons aider à se pérenniser sur place, avec des aides ciblées au maintien. La municipalité doit amplifier sa politique d'achat d'immeubles à vocation commerciale de façon à y implanter les commerces de son choix, de façon à éviter ceux qui ne respectent pas les ouvriers et l'environnement, de façon à éviter ceux qui abusent de l'optimisation fiscale ou ne payent pas l'impôt (Google et Starbuck par exemple !) Nous aiderons les commerces de proximité au centre ville et dans les quartiers périphériques en augmentant le cadencement des transports en commun qui permet de les rejoindre. C'est une de nos priorités compte-tenu du vieillissement de la population de notre ville. Chacun doit pouvoir disposer en proximité d'une boulangerie, d'une boucherie, d'une épicerie, d'un médecin, ...

3-Relever le défi de la transformation sociale à Nancy, c'est contribuer
à faire vivre au jour le jour, la solidarité. La ville et ses services publics (de santé, d'éducation, de petite enfance,...) doivent être présents partout, pour tous : c'est une garantie de solidarité et d'équité.

            Nous aurons le projet d'accompagner nos concitoyens en situation de précarité (pauvreté, isolement, accident de la vie, échec scolaire ...) afin qu'ils retrouvent leur autonomie. Nous souhaitons expérimenter un revenu minimum communal garanti associé à la baisse des dépenses de la consommation d'énergie de la ville. Nous souhaitons mettre en œuvre, dans notre ville, le projet "Zéro chômeur de longue durée", expérimenté dans une dizaine de territoires hexagonaux avec succès comme dans le Toulois.    

            Nous placerons la santé, notre toute première richesse à tous, au cœur de l'action municipale : grâce aux équipements sportifs, au développement de la nature en ville, à l'alimentation proposée dans la restauration collective municipale. Nous avons l'objectif d'atteindre  100 % d'alimentation locale ou bio dans les dix ans !

4-Relever le défi de la transformation territoriale à Nancy, c'est s'appuyer sur ce que nous sommes ! D'abord, nous voulons redonner une dimension humaine aux quartiers avec leur spécificité. Il n'y a pas 7 quartiers à Nancy mais une vingtaine ! Il nous faudra redéfinir leur contour après une réflexion collective, dans l'objectif de leur redonner vie !

            Nous affirmerons notre attachement à la coopération et à la mutualisation entre les 20 communes de la Métropole, sans en faire disparaître aucune !

            Chaque intercommunalité voisine aura sa place et nous proposerons de construire des ponts de "coopération" sur des sujets précis comme les transports en commun, les déchets ou encore le sport de haut niveau.

            Nous affirmerons notre enracinement dans la région Lorraine en partenariat avec Metz. Nous assumerons un rôle de pivot dans la région au même titre que Bar-le-Duc, Metz et Epinal. Nous souhaitons sortir dès que possible de l'artificiel regroupement de la région Grand Est qui ne répond ni à nos besoins ni à nos envies.


5-Relever le défi de notre transformation politique locale à Nancy, c'est associer les nancéiennes et les nancéiens aux grands projets municipaux. Nous créerons de nouveaux conseils de quartiers 100 % indépendants. Ils seront dotés d'un financement propre. Ils feront remonter les demandes des habitants à la municipalité.

            La démocratie participative est l'un des moteurs du dynamisme, de l'attractivité et de la vitalité citoyenne d'une ville moderne.  


Frédéric Maguin