No module Published on Offcanvas position

Solidarité avec les jeunes migrants !

Le département de Meurthe-et-Moselle lance un appel aux familles pour accueillir de jeunes migrants

+ d’informations sur le www.cg54.fr.solidarite-1

Numéro dédié : 03 83 94 50 18.

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jeunes à la Maison – Les citoyens ont la clé

            Actuellement, 139 jeunes migrants sont accueillis en Meurthe-et-Moselle par les services du Département. Au titre de sa mission de protection de l’enfance, le conseil départemental est en effet la collectivité en charge de la protection des jeunes venus d’autres pays. Ils sont confiés au département car isolés dans un pays étranger pour eux. Mineurs, ils sont en effet privés de toute autorité parentale et à ce titre, ils sont considérés par la loi comme étant en danger.

« Beaucoup de ces enfants gagneraient à être accueillis dans des familles où ils pourraient mieux construire leur vie présente et à venir. Nous travaillons depuis plusieurs semaines sur un dispositif volontariste et lançons aujourd’hui un appel à toutes les familles de Meurthe-et-Moselle : aidez ces jeunes, offrez leur une solution en les accueillant ! » déclare Mathieu Klein, le président du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle. Qui ajoute : « Les flux migratoires engendrés par la guerre, la dictature, la misère, se poursuivent. lI est indispensable que, dans notre pays, nous soyons prêts localement à assumer nos responsabilités. Nous devons imaginer de nouvelles solutions. Celle-ci est une première réponse. ».

Comment les familles accueillantes peuvent-elles se faire connaître ?

Il suffit à la famille accueillante de faire acte de candidature en allant directement sur le site internet du conseil départemental et en remplissant le formulaire en ligne « Accueil de jeunes migrants ». A l’issue d’une candidature motivée, une évaluation de la situation de la famille accueillante (permettant aux services du département de s’assurer qu’un accueil d’urgence ne posera aucune difficulté) sera effectuée et une convention sera passée entre la famille et le Conseil départemental. Nous attirons votre attention sur le fait que ce geste de solidarité ne peut en aucun point correspondre à une forme d’emploi. Il s’agit d’un engagement citoyen et solidaire, basé sur le bénévolat, dont les frais liés à l’accueil de ces jeunes sont pris en charge par le Département. Une fois l’accueil mis en place, un accompagnement du jeune étranger par les services compétents du conseil départemental sera assuré.